Articles Comments

Nouvotoutbo » Ecologie » Cleantech Open France : l’innovation, moteur de l’économie verte

Cleantech Open France : l’innovation, moteur de l’économie verte

Delphine Batho a ouvert les débats sur l’économie verte, organisés par le Cleantech Open France, lundi 3 juin 2013. L’objectif de cette matinée d’échanges avec les entrepreneurs était d’aborder les enjeux relatifs au soutien et au développement des jeunes entreprises éco-innovantes à fort potentiel de création d’emplois.

La croissance verte constitue l’un des principaux leviers de relance de notre économie.

Delphine Batho, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, a rappelé la voie tracée par le Président de la République, lors de la conférence environnementale en septembre dernier : « Faire de la France la nation de l’excellence environnementale ». Ceci passe par le développement d’une éco-industrie performante, compétitive et créatrice d’emplois, notamment à travers les 12 000 PME dynamiques qui composent ce secteur des éco-industries.

Constituant l’un des principaux leviers de relance économique, l’économie verte est aujourd’hui l’un des secteurs où le potentiel de croissance est le plus prometteur, en particulier dans le domaine des énergies et des technologies propres. La France dispose d’un tissu d’entreprises très dynamiques dans les éco-innovations qu’il est essentiel de promouvoir et d’accompagner dans leur développement.

En 2011, la production dans les éco-activités a atteint 79,3 milliards d’euros soit 2,2% de valeur de la production totale nationale, contre 1,9% et 73,8 milliards d’euros en 2010. Les cleantechs, industrielles ou de services, mobilisent 455 600 emplois en équivalent temps plein soit 6,7% de plus qu’en 2010, soit l’ordre de 30 000 emplois supplémentaires en un an. Les éco-industries sont ainsi une filière économique porteuse, qui développe des projets, de la valeur ajoutée et des emplois.

Cette rencontre s’est conclue par la remise des prix Cleantech Open France aux lauréats pour l’édition 2012-2013, dont la start-up Aixoise SP3H, arrivée en seconde position à l’occasion de la compétition internationale regroupant 30 pays. Cette société a développé une technique innovante d’analyse des carburants (permettant réduction des émissions polluantes et baisse de la consommation).

Chaque année, Cleantech Open organise la plus importante compétition au monde d’innovations et de technologies propres, afin d’accompagner les entreprises participantes tout au long de l’année et de miser sur leurs succès nationaux et internationaux. 2.000 bénévoles œuvrent à la réussite du programme.

Cleantech Open France, fondé en 2010, est un important programme français d’identification et d’accompagnement des startups Cleantech.

L’objectif de ce programme est de rechercher les meilleures jeunes entreprises éco-innovantes françaises parmi très nombreux concours, prix, pôles de compétitivité, incubateurs organisés tout au long de l’année en France pour les accompagner vers la croissance et d’offrir au lauréat l’opportunité de participer à la compétition internationale. Ce programme réunit 120 anciens élèves ayant levé plus de 100 millions d’euros et créé des centaines d’emplois aux cours des dernières années. Ce programme s’appuie sur un concours permettant la sélection de 70 entreprises parmi 500 candidats présélectionnés.ECOSYS Group, membre fondateur, apporte au Cleantech Open France son expertise de l’écosystème green et ses modes opérationnels pour installer durablement Cleantech Open France au centre d’un réseau d’entrepreneurs, de grandes entreprises, d’investisseurs, d’acteurs publics et de médias qui leur permettent de générer des effets de levier et de parvenir à une croissance rapide et durable.

Filed under: Ecologie · Tags: , ,

Comments are closed.