Articles Comments

Nouvotoutbo » Ecologie » Création du Parc Marin International des Bouches de Bonifacio

Création du Parc Marin International des Bouches de Bonifacio

Le parc marin international des bouches de Bonifacio (PMIBB) a été inauguré le vendredi 7 décembre 2012 par le préfet de Corse. Ce parc unit deux aires marines protégées dont la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio côté français et le parc national de l’Archipel de la Maddalena, côté italien.

Crédits photo : OEC

La création du PMIBB a été inaugurée sous la forme innovante d’un
Groupement Européen de Coopération Territoriale (G.E.C.T) à l’occasion d’une cérémonie de signature à Bonifacio. Ce dispositif original, proposé par l’Union Européenne, permet une collaboration encore plus étroite entre deux pays transfrontaliers, en l’occurrence la France et l’Italie, au sein d’une entité juridique autonome.

Un patrimoine exceptionnel, riche, mais aussi fragile

Corse et Sardaigne ont leurs destins liés par les Bouches de Bonifacio. La
reconnaissance du caractère exceptionnel des paysages, de la qualité des fonds
sous-marins, de la richesse des écosystèmes, tant du côté corse que du côté sarde,
est unanime. L’attractivité touristique de ce territoire est intimement liée à la
qualité de son environnement.
C’est pourquoi, la création du PMIBB permet d’envisager des actions à plus grande échelle sur des problématiques environnementales qui s’affranchissent des frontières des États. L’objectif commun des deux pays pour ce parc est tourné vers de forts enjeux écologiques. Le G.E.C.T. – P.M.I.B.B. sera notamment appelé à poursuivre la conservation de la biodiversité en préservant des habitats uniques, la préservation d’une ressource halieutique rare et l’éducation à l’environnement.

Cette avancée significative marque l’aboutissement de 15 années de collaboration
transfrontalière
entre l’Office de l’Environnement de la Corse et le Parc National de l’Archipel de La Maddalena.

Un outil de coopération internationale

La France, comme l’Italie, ont depuis longtemps considéré que des mesures de
protection et de gestion de ce patrimoine devaient être mises en oeuvre
communément. Ainsi, des démarches ont été engagées pour renforcer la sécurité maritime avec des résultats concrets sur l’évolution des règles de navigation dans ce détroit international.

Donner du poids à certaines préoccupations locales sur la scène internationale.

La convention européenne constitutive de ce parc marin international prévoit notamment parmi l’ensemble de ses missions :

  • la demande de classement des Bouches de Bonifacio au Patrimoine Mondialde l’U.N.E.S.C.O. ;
  • le suivi du renforcement de la sécurité maritime dans les Bouches de
    Bonifacio en tant qu’expert auprès des autorités nationales compétentes.

Le G.E.C.T. – P.M.I.B.B en quelques chiffres :

  • 1 500 000 visiteurs durant la période estivale ;
  • environ 3 500 bateaux de commerce qui traversent les Bouches de
    Bonifacio chaque année
  • plus de 2 000 espèces animales et végétales actuellement répertoriées,
    dont plus de 400 protégées (ex. : le grand dauphin, la grande nacre, le puffin
    cendré, le silène) ;
  • 10 % de la population mondiale de cormoran ;

Filed under: Ecologie · Tags: , , , , , , , ,

Comments are closed.